Obsolescence programmée, le tour de la question

Saviez-vous qu’il y a 60 ans, une ampoule pouvait durer 60 ans ?

Vous vous êtes peut-être demandé pour quelle raison, vous deviez si souvent aller au magasin pour acquérir de nouvelles ampoules ? La plupart du temps, elles sont capables de passer l’hiver mais, dans la plupart des cas, c’est une durée de vie d’à peine six mois qui vous est proposée pour ce genre de produit. Cela en surprend tout de même quelques-uns qui se posent la question de savoir pourquoi un petit filament protégé de la lumière fait-il pour s’oxyder et finalement, par rompre. Cette personne a raison de se poser cette question, car un filament de tungstène bien protégé de l’air et de l’oxygène ne peut pas s’oxyder, tout simplement. La réponse et claire, l’industriel qui produit cette ampoule, fait en sorte que le vide à l’intérieur de la cloison en verre (pseudo hermétique) ne soit pas totalement parfait ! Ainsi, il s’assure une usure programmée de son produit, conduisant le consommateur à se diriger inéluctablement vers le tiroir-caisse.

Cela tombe à pic pour les rentrées d’argent des conseils d’administration des sociétés industrielles, car sur le marché, il n’y a pas que des ampoules, il y a des millions de produits qui ont adopté exactement le même type de comportement. Les imprimantes par exemple; certains consommateurs auront assurément remarqué cette capacité extraordinaire des imprimantes à tomber en panne quelque temps après la fin de la garantie, n’est-ce pas ? Les téléphones portables ne fonctionnent plus très rapidement le moment venu de la question de la reconduction de l’abonnement chez son fournisseur télécom.

Il faut se rendre compte que l’industriel s’est interrogé sur l’augmentation du potentiel de son chiffre d’affaires dans les années 80 en se disant qu’il serait nettement plus utile de proposer des produits un peu moins chers mais qui vont s’user plus rapidement pour la raison très simple que, lorsque nous retournons au magasin dans l’idée de remplacer un objet défectueux, nous sortons la plupart du temps avec une ribambelle d’objets connexes, conséquence d’un besoin de rentabiliser le déplacement.

Les meilleurs dans le domaine de l’obsolescence programmée, se sont les équipes d’ingénieurs et du commerce de la marque Apple

Voici une petite liste des méthodes les plus utilisées, en général par les industriels, dans l’ordre d’innovation:

  • On s’arrange pour fragiliser les produits ou des éléments du produit. Pour les téléviseurs Samsung par exemple, cela a longtemps été les condensateurs, de très mauvaise qualité et placés volontairement très proche des éléments chauffants pour diminuer la durée de vie de ces petits composants prématurément. Il est à noter que les condensateurs ne supportent pas du tout la chaleur. Rendez-vous compte; certains utilisateurs auront remplacé leur téléviseur pour un composant hors service qui ne coûte que 10 centimes d’euros.
  • L’impossibilité de remplacement de certains composants. Il est évident que l’industriel est très malin et qu’il a très vite remarqué que le consommateur s’amusait à faire réparer son produit, si cela était envisageable et à un prix acceptable. Il a donc commencé à riposter en rendant ces produits et éléments de produits très difficiles voir impossibles à remplacer ! L’exemple en est fait avec la batterie des téléphones portables de la marque Apple. La durée de vie de la batterie est pratiquement équivalente à la durée de la garantie. Le coût du remplacement d’une batterie sur un iPhone est de plus d’un tiers la valeur du téléphone. Une étude a prouvé que si cette valeur dépassait un tiers de la valeur du produit, le consommateur procède au remplacement de ce dernier avec le dernier modèle sur le marché.
  • La compatibilité des logiciels. Vous aurez remarqué cette fâcheuse tendance chez Apple à vous annoncer que le prochain système d’exploitation ne pourra pas être installé sur votre machine (trop vieille). Pas grave me direz-vous ? Eh bien, pas la première année mais petit à petit les logiciels de l’Apple store commencent à réclamer le dernier OS pour fonctionner et vous perdez gentiment la partie !
  • La compatibilité avec les accessoires. La fiche de connexion pour la recharge du téléphone n’est pas standard chez Apple et elle change avec les modèles… Nous sommes donc partis pour remplacer petit à petit les accessoires des marques tierces comme les enceintes munies d’un socle de réception spécialement dédié aux iPhones.
  • La mode. Ce dernier principe est très fort car il permet de s’affranchir de la magouille de l’obsolescence programmée pour une partie de la population. Pour certains, il n’est absolument pas envisageable de ne pas posséder le dernier modèle de téléphone portable, vous n’imaginez pas ce que les collègues de bureau pourraient penser de lui ? Le téléphone portable a tendance à symboliser la classe sociale de l’individu.

 

Vous comprenez à présent que le téléphone portable est actuellement l’outil de l’obsolescence programmée, car il comporte en lui le plus de technique conduisant à son remplacement prématuré.

Au niveau de la téléphonie mobile, il existe quelques alternatives (solutions).

Le site internet Ifixit qui fournit des tutoriels détaillés pour la réparation des produits Apple et propose des composants alternatifs et compatibles à moindre coût.

Le Fairphone (le premier smartphone socialement responsable) qui offre la possibilité d’être complètement démonté afin de permettre le changement très simple de l’ensemble de ses composants.

Est-il possible d’aller encore plus loin ?

Le plus désastreux dans toute cette affaire a été le moment où le génie industriel s’est dit ; et si l’on appliquait les mêmes méthodes au domaine de l’alimentation ? Il est envisageable de penser que pour réaliser quelques millions de dollars de chiffre d’affaire supplémentaire par année l’on se lance dans la fabrication de véritables objets de camelote qui se dégradent tout seul prématurément, ou encore que certaines marques sans scrupule, intègrent volontairement des lignes de code qui stop le fonctionnement d’une machine après quelques mois de dépassement de la garantie. Mais que l’on change délibérément les dates de péremption sur les produits alimentaires tels que la viande par exemple, et que cela conduise à une multiplication du facteur de massacre des animaux, devrait être puni de manière exemplaire par nos tribunaux !

Laissez un message :)